solanum un jour, solanum toujours ! Index du Forum solanum un jour, solanum toujours !
LastChaos, Le forum de la guilde des solanum
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Acte V : Dratan

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    solanum un jour, solanum toujours ! Index du Forum >>> La Genèse... >>> Chroniques des Solanum
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Pouskinette
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 10 Juil 2014
Messages: 18

MessagePosté le: Mer 16 Juil - 17:33 (2014)    Sujet du message: Acte V : Dratan Répondre en citant

Acte V : Dratan


 


   


Le lendemain je décidais de changer de stratégie, d’écouter les conseils avisés et bienveillants de mon maître. Je décidais donc de m’enquérir d’une tache simple me permettant de gagner un peu d’or afin de m’acheter un arc plus puissant. Chichi me fit rencontrer Loraine, personnage important de Juno. Loraine m’invita à lui rendre visite aussi souvent que possible, car elle aurait toujours des informations à me donner, des missions à me confier. Chichi lui expliqua que j’avais besoin d’améliorer mon équipement et qu’il me fallait donc gagner un peu d’or facilement et rapidement. Loraine sourit. Elle avait l’habitude de croiser de jeunes recrus. Les guildes ne manquaient pas à Juno. Aussitôt elle sortit de sa poche un petit parchemin, roulé et maintenu par une fine lanière de cuir. Loraine me demanda de porter cette lettre à Bant, le vendeur d’armures à Dratan. Elle précisa que Bant ne manquerait pas de me récompenser par quelques pièces sonnantes et trébuchantes. Elle dut remarquer mon air idiot.    
   
-« Et bien jeune Milsyka ? Y aurait-il quelque chose que tu ne comprends pas dans cette mission ? »   
   
-« Non Dame Loraine…simplement je me disais que Dratan était fort loin, perdue au milieu du désert, que ces quelques pièces n’étaient pas si facilement gagnées que cela… ». A ces mots Loraine éclata de rire.   
   
-« J’adore ces jeunes novices ! Ils veulent sauver le monde mais ne savent pas comment il fonctionne ! Je vais donc parfaire tes connaissances. Autour des villes nous n’avons pas le choix, nous devons nous déplacer par nos propres moyens. A pieds, à cheval ou avec d’autres montures. Par contre pour les grands distances, nos plus grands mages ont mit au point un moyen de téléportation. Dans chaque ville il existe une personne en charge de téléporter les voyageurs là où ils souhaitent se rendre. Le déplacement est pratiquement instantané, évitant ainsi une perte de temps inutile. Ils existent aussi quelques téléporteurs en dehors des grandes villes. Ils sont stationnés à des endroits stratégiques du royaume, là où les combattants on besoin de se rendre souvent. Il n’est pas facile de tous les retenir, aussi pendant que tu te rends à Dratan, je vais te préparer une carte avec tous ces renseignements. Tu pourras ainsi te repérer plus facilement. Tu n’auras qu’à venir la prendre à ton retour de Dratan. Es-tu rassurée jeune Milsyka ? »   
   
Rassurée oui, mais plus que cela. Emerveillée. Téléportation. Moi qui, il y a encore quelques jours à peine, faisait de simples travaux de couture, j’allais voyager par la magie ! Je pris la lettre que Loraine me tendait. Ensuite Chichi me conduisit jusqu’à Eteal. Elle était à Juno la personne en charge des téléportations. Elle me demanda où je désirais me rendre. A Dratan. Eteal dessina de la main une forme géométrique imaginaire. Une sorte de tourbillon d’air commença alors à se former autour de moi. Le mouvement accéléra rapidement. Je ressentie une sensation furtive d’aspiration, comme si quelque chose cherchait à m’avaler. Et puis soudain un trou noir, silencieux, et aussi soudainement de nouveau la lumière. Bien plus éclatante que celle de Juno. La lumière aveuglante du désert. J’étais devant une femme inconnue. Elle se présenta, elle s’appelait Kim et me souhaita la bienvenue à Dratan, en ajoutant qu’il devait certainement s’agir de ma première téléportation. Il est vrai qu’avec les yeux grands comme des œufs de dragon, la bouche ouverte et les bras ballants, je ne devais pas donner l’impression d’un vétéran habitué à cette traversée magique. Je repris mes esprits et lui demandais où je pouvais trouver le vendeur d’armures Bant. Elle m’indiqua le chemin. Je traversais la ville, très différente de Juno. Tant par l’architecture de ses bâtiments, que par les matériaux utilisés. Le soleil brûlant ajoutait des couleurs féeriques. On aurait pu se croire dans un pays merveilleux, mais même si je n’étais jamais venu ici, je connaissais les histoires qui se racontaient dans les tavernes. Des monstres vivaient sur ces terres. Le désert de Dratan était le tombeau de nombreux aventuriers. Un jour sans doute je reviendrais ici pour me mesurer à eux, mais pour le moment je n’avais qu’une idée en tête. Trouver ce Bant, lui remettre la lettre, empocher la récompense et retourner au plus vite à Juno y poursuivre mon apprentissage.   
   

 
  
   
Pour la première fois, les choses se déroulèrent comme prévues. Bant me récompensa généreusement d’une petite bourse pleine de pièces d’or. Je n’ai aucune idée de l’information que contenait cette lettre, car en la lisant Bant resta silencieux et son visage impassible. Pas la moindre réaction. Mais la récompense était là, dans le creux de ma main. Et son poids démontrait, si besoin était, l’importance de cette mystérieuse nouvelle. L’homme n’était pas disposé à discuter, aussi je repartis sans tarder davantage. Kim me souhaita bon voyage et l’instant d’après j’étais de retour à Juno. Loraine avait dit vrai. De l’or rapidement et facilement gagné. Chichi m’attendait. Nous passâmes d’abord chez Loraine pour récupérer cette fameuse carte. Quelle merveille ! Au premier coup d’œil on aurait pu croire à une simple carte des environs de Juno. Mais la magie habitait ce parchemin. Il suffisait d’effleurer avec le bout du doigt un endroit quelconque, pour que la carte se redessine toute seule ! En agrandissant suffisamment on finissait même par y voir un dessin des monstres qui vivaient dans la zone. Cette carte était une bénédiction pour un chasseur. La curiosité me fit mettre le doigt sur le dessin de la ville de Juno. Incroyable. Tous les bâtiments étaient représentés, ainsi que l’emplacement de toutes les personnes dont je pouvais avoir besoin : les marchands, le téléporteur, et des noms encore inconnus à ce jour. Je levais des yeux d’enfant vers Chichi.   
   
-« Et bien ? » me dit-elle « N’as-tu donc jamais vu de carte ?... »   
   
Si elle savait ! Ni de carte, ni d’autres choses ! Une pauvre fille innocente. L’armure et les armes que je portais ne pouvaient effacer cette réalité. Mais j’étais bien décidé à travailler dur pour changer cela. Ensuite Chichi me conduisit chez Baran ou j’achetais un meilleur arc, plus puissant. Elle me rappela que je devais toujours garder deux choses à l’esprit : améliorer mon équipement et apprendre de nouvelles capacités magiques. Nous sommes donc retournées chez le grand maître. Evidement les choses se déroulèrent comme la première fois. En silence. Mais je n’en fut pas surprise et vécut la séance de manière bien plus sereine.    
   
En sortant je tentais d’expliquer à Chichi ce que j’avais ressenti. Dans mon esprit je visualisais une sorte de flèche, brillante presque irréelle.   
   
-« Il s’agit de la flèche de Lumière Milsyka. C’est très bien pour t’aider à affronter des monstres plus forts. Lorsque tu penseras à cette flèche, ton arc tirera une flèche magique, la flèche de Lumière. Cette flèche inflige de grandes blessures à l’ennemi, plus qu’une flèche traditionnelle. Par contre cette magie puisera beaucoup dans tes ressources, aussi n’espères pas ne tirer que des flèches de Lumières. Tu devras alterner avec des vraies flèches le temps que ton esprit récupère. Mais c’est un bon sortilège pour commencer. Utilises le afin de te familiariser avec la magie. »   
   
Je décidais de mettre aussitôt cela en application et repartis donc rendre visite aux Sasquats. Le hasard me fit croiser le chemin du gros Sasquat que je n’avais pas pu tuer la première fois. Il se baladait avec encore une de mes flèches. Il avait du arracher les autres, mais celle là s’était brisée et il n’avait pu l’enlever complètement. Je n’étais pas mécontente de retomber sur lui. Un peu inquiète cependant. La suite ne fut que la démonstration de l’enseignement de mon maître. Une flèche de Lumière le blessa mortellement. Je l’achevais d’une flèche normale mais qui pénétra profondément grâce au nouvel arc.    
   
Je revins à Juno avec les mèches demandées par Polly. Cette journée avait été riche d’enseignements. Très favorable également. Pas un accroc. Je m’endormais en espérant que la suivante le serait tout autant.    

_________________
C'est parce que la lumière va plus vite que le son que beaucoup de gens paraissent brillants avant d'avoir l'air con !


Revenir en haut
Publicité







MessagePosté le: Mer 16 Juil - 17:33 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    solanum un jour, solanum toujours ! Index du Forum >>> La Genèse... >>> Chroniques des Solanum Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo